Sites web gratuits et Agence Web en ligne
 
 
 
 
 
 
Le site Internet est aujourd’hui au cœur de la communication des clubs. Quelques techniques de base très simples permettent d’optimiser la communication via son site web.

 CONSEIL n°1 : associer l'URL du site au nom du club

Communiquez en donnant systématiquement l'adresse de votre site, votre « URL »
 
Exemple : http://www.site-de-mon-club.fr
 
Évitez que le nom de votre club soit énoncé sans que votre URL y soit associée car grâce a votre URL, les visiteurs accéderont directement sur votre site sans s’égarer dans leurs recherches.
 
Exemples : 
  • Incluez votre URL dans les mails que vous envoyez.
  • Demandez à ce que votre URL soit associée au nom du club si vous êtes interviewé dans la presse locale.
  • Veillez à ce que le site de votre mairie relaie bien votre URL et vérifiez que le lien fonctionne.

 CONSEIL n°2 : afficher ses mots-clés aux endroits stratégiques

Optimisez votre référencement
 
Il faut que les internautes susceptibles de visiter votre site mais qui ne le connaissent pas le trouvent dans les premiers résultats sur Google.
 
Premier sur Google, oui, mais sur quelle recherche ? C'est ce qu'on appelle votre « 
revendication
 » et il vous revient de la définir : c'est la requête Google sur laquelle vous souhaitez arriver premier. Logiquement, votre revendication est constituée de votre discipline + votre localité, exemple : « ping gentilly ». Vous pouvez fixer la barre plus haut et vouloir arriver premier sur plusieurs localités : « ping gentilly », « ping arcueil » et « ping montrouge ». Ou vous pouvez chercher à recruter sur l'ensemble du département. Dans les deux cas, votre revendication deviendrait « ping Val de Marne ».
 
Pour que Google associe votre site à ces expressions, il faut qu'il les trouve dans vos pages. Mais pas n'importe où : Google hiérarchise les contenus. Introduisez votre revendication dans les
textes les plus importants
pour Google, à savoir les suivants.
  • votre nom de domaine,
  • les intitulés des rubriques de votre barre de menus,
  • les titres de vos pages,
  • les titres et sous-titres de vos articles
  • et enfin, les noms de fichier de vos images.
Placez vos mots-clés séparément, par exemple « ping » et « 94 », mais également ensemble.
 
Exemple : vous pourriez rédiger une page « Le ping dans le 94 ».
Divers facteurs sont susceptibles d’inciter l'internaute à changer d'activité et très probablement à mettre fin à sa visite du site. Les principaux à éviter sont liés à la lisibilité et à la navigabilité.

 CONSEIL n°3 : hiérarchiser les contenus et aérer la page

La
lisibilité
, ce n'est pas seulement rendre un article facile à lire, c'est aussi faire le nécessaire pour que l'œil du visiteur sache sans réfléchir quel chemin il doit suivre dans la page.
  • Pour guider l'œil, hiérarchisez les contenus.
  • Pour rendre le chemin agréable à suivre, aérez la page.

 CONSEIL n°4 : proposer une suite à la visite de la page

Une
navigabilité
trop rudimentaire va obliger votre visiteur, une fois terminée la lecture de la page courante, à se demander quoi faire à présent. Offrez-lui toujours une proposition pour poursuivre sa visite, à travers un lien par exemple.
 
Trois façons efficaces de présenter un lien :
  • dans le contenu principal pour développer un point,
  • à l'extérieur du contenu principal pour inviter sur des contenus connexes ou complémentaires,
  • le lien "en savoir plus" sur une amorce alléchante ou sur une image.
Un visiteur qui vous rend une visite approfondie est un bon visiteur, mais le meilleur visiteur est celui qui concrétise sa visite. Pour qu'un visiteur passe à l'action, il faut que ce soit facile, et il faut qu'il y soit incité.

 CONSEIL n°5 : dire au visiteur quoi faire, comment, et pourquoi

Pour inciter votre visiteur à passer à l'action, trois règles dont on peut souvent s'inspirer.
  1. pour que votre message soit accueilli avec bienveillance,
    obtenez d'abord votre légitimité
    . Parlez le langage de votre interlocuteur, et parlez-lui de ses préoccupations.
  2. pour conserver l'écoute de votre interlocuteur jusqu'à émission de votre message,
    soyez clair
    . Utilisez des mots simples et faites des phrases courtes.
  3. pour inciter à l'action, dites 
    ce que vous attendez du visiteur
    et dites 
    quels bénéfices
    il peut en attendre.

 CONSEIL n°6 : multiplier les points de contact

Le visiteur peut réaliser plusieurs types d’actions permettant de nouer un contact.

Remplir le formulaire de contact
Le formulaire de contact est largement utilisé pour permettre à un internaute de contacter les responsables du site. Deux règles pour respecter les habitudes et les craintes du visiteur.
  • votre formulaire doit être suffisamment court pour éviter d'être fastidieux. L'important est de nouer le contact, pas de tout connaître de votre visiteur,
  • ouvrez le formulaire en popup, c'est-à-dire dans une fenêtre qui se referme avec une croix : si le visiteur la referme, il reste sur la page courante, il peut réouvrir le formulaire s'il le souhaite, c'est moins intimidant.
Inscription à la newsletter
Autre façon de créer un lien entre votre visiteur et vous : invitez-le à s'inscrire à votre newsletter. C'est une proposition à laquelle il peut souscrire sans craindre de s'engager, et c'est une façon de nouer une relation qui peut être durable.